Nord-Kivu : la lutte contre le phénomène « Mbetenge » oublié dans le programme d’action du gouvernement Nzanzu Kasivita

Prenant la parole à l’hémicycle de l’Assemblé provinciale pour s’adresser au gouverneur de province après la présentation du programme d’action du gouvernement provincial du Nord-Kivu,  l’honorable Jean-Paul PALUKU NGAHANGONDI a exprimé son soutien au programme présenté par NZANZU KASIVITA Carly. Toutefois, a-t-il déploré, la lutte contre le phénomène « Mbetenge » a été oublié par le gouverneur.

« J’ai parcouru le document et j’ai réalisé que ce programme rencontre les opérations de ma base,  Et par conséquent je soutiens ce programme. Néanmoins, j’ai quelques petites préoccupations. A la page 30, excellence monsieur le gouverneur, vous avez soulevé quelques problèmes spécifiques liés à l’autorité de l’Etat dans chaque territoire. Et j’ai constaté, excellence monsieur le gouverneur, que vous avez omis volontairement un aspect dans ce programme. C’est le phénomène « Mbetenge », a expliqué l’honorable Jean Paul NGAHANGONDI.

C’est une forme d’escroquerie entretenue par un groupe des gens qui extorquent les biens, l’argent de la paisible population avec ruse.

Selon lui, certains agents de services de sécurité sont derrière ce phénomène. Il demande au gouverneur de province d’en tenir compte dans son programme car, dit-il, ce phénomène est entrain d’appauvrir la paisible population.   

Le gouverneur Nzanzu Kasivita a présenté, mercredi 04 septembre 2019, son programme, qui a été adopté par 38 députés provinciaux sur les 48 que compte cet organe délibérant du Nord-KIVU. Le programme quinquennal  de Nzanzu Kasivita, est axé sur cinq piliers 1,18 milliards de dollars. C’est le fonds attendu pour financer les cinq piliers de son action gouvernementale. Près de 200 millions de dollars seront affectés à la consolidation de la paix, la cohésion sociale et l’accès à la justice. La diversification, la transformation de l’économie et la création d’emplois absorberont plus de 290 millions de dollars.  Et 238,5 millions de dollars sont réservés à la reconstruction et au développement des infrastructures modernes et intégrées.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*