Tueries à Mayimoya : « l’armée et la police doivent revoir leur mission » (société civile)

La société civile de MAIMOYA appelle les autorités militaires et policières à réviser leur mission. C’est après la tuerie de 9 civils dans cette agglomération que le président de force vive, MUSUBAO  PATRICK  s’est ainsi exprimer ce jeudi 23 janvier 2020. Il veut que des dispositions sécuritaires soient renforcées à MAIMOYA.

Pour rappel, C’est aux environs de 10 heures du mercredi 22 janvier 2020 que les rebelles ADF ont surgi dans cette agglomération par l’Est tuant sur place 9 personnes parmi elles, une écolière de l’EP MUDOLE.

La nouvelle s’est aussitôt rependue dans l’agglomération par le biais d’un homme rescapé. En pleine recréation dans plusieurs écoles de la place, écoliers et enseignants se sont sauvés, chacun à sa manière.

Dans la même zone, précisément à KOKOLA, une autre attaque des rebelles ADF venait d’être repoussée la veille par les FARDC. 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*