Beni : accablés par des cas de vols dans leurs maisons, les habitants de Mulekera lynchent un présumé bandit

actualites LA UNE

La tension était vive presque tout l’avant midi de ce vendredi 10 septembre 2021 dans plusieurs coins des communes Mulekera et Bungulu en ville de Beni.

Les forces de l’ordre en patrouille se sont heurtées à une résistance populaire nocturne. Avant l’interpellation d’au moins 50 personnes, un présumé bandit a été cruellement lynché, puis incinéré par les manifestants en cellule Kangaembi.  

Monsieur Eugene Matembela habite le quartier Ngongolio, épicentre d’émeute qui a embrasé une grande partie de la ville ce vendredi 10 septembre. Il indique que ce soulèvement populaire est consécutif à la recrudescence des vols à mains armées  depuis l’instauration de l’Etat de siège.

Les jeunes sont parvenus à arrêter deux présumés bandits. Ils ont voulu les amener chez le chef de quartier. L’un d’eux s’est échappé des mains du chef. C’est là que la situation a dégénéré parce qu’on ne comprenait pas comment ce bandit s’est échappé des mains de l’autorité“, explique-t-il.

Le porte-parole de la police indique que des dégâts matériels considérables ont été enregistrés. Naasson Murara parle de la résidence du chef de quartier et son bureau incendiés et des interpellations.

On a enregistré un mort, le bandit là, par justice populaire. Il y aussi des blessés. On n’a pas encore enregistré le nombre. Nos jeeps ont aussi été victimes de jets de pierres. Il y aussi interpellation  de 56 personnes parmi lesquelles deux femmes“, dresse-t-il.

La coordination urbaine de la société civile de Beni condamne la persistance de l’insécurité dans la ville. Maitre Pépin Kavota, son président, estime à 4, le nombre de ménages visités chaque nuit dans chaque commune. “Ces derniers temps, il y a mémé des viols d’enfants et des femmes“, se désole-t-il.

Les activités socio-économiques sont restées paralysées sur une grande partie de la commune Mulekera et Bungulu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *