Beni-territoire : La sous division de l’EPST Oicha aura bientôt une école propre aux pygmées.

Education

Une nouvelle école spéciale d’alphabétisation est en cours de création en Commune d’Oicha. Elle s’occupera uniquement de l’instruction des enfants pygmées. C’est une initiative de certains pygmées vivant dans le site de Luvangira au quartier Oïcha-premier.

Son initiateur dit avoir été motivé par l’appel du chef de l’Etat sur l’alphabétisation des premiers citoyens du congo. Zaburi Kisubi, un pygmée déplacé de guerre vivant à Oicha,  parle d’une mobilisation au top. Six salles de classes ont été sollicitées pour recevoir près de 200 écoliers pygmées jusque là inscrits c’est notamment 3 salles à l’école primaire Kasuku et 3 autres à l’EPA Oicha. Il faut noter que certains bantous se sont faits aussi inscrit à cette école.   

“Nous avons parlé à certains vieux d’ici au site de déplacés, ils ont acceptés et ils ont appuyés l’idée. Il n’y a plus des forets pour aller chasser les animaux. La guerre nous a chassés de la forêt, nous voulons que nos enfants puissent étudier et ainsi se débrouiller dans la vie future.  Nous avons recrutés environs 160 enfants” indique  Zaburi Kisubi, le promoteur de l’école qui fait le porte à porte dans différents sites des déplacées pygmées.

Six enseignants, dont 2 bantous parmi lesquels une femme, se sont disponibilisés pour enseigner ces enfants pygmées. Cependant, ils disent faire face à une difficulté, celle de manque des matériels pédagogiques nécessaires d’un côté et de manuels scolaire nécessaires, de l’autre côté. L’initiateur de ladite école a les mains tendues à toutes les bonnes volontés et aux humanitaires afin de leur venir en aide.

Monsieur Zaburi Kisubidit avoir déposé sa requête à l’autorité communale. Contactée par Radio Moto Oicha, le bourgmestre de la commune d’Oicha parle d’une requête en étude. Le chef de la sous division de l’EPST Oicha, pour sa part, indique avoir été saisi pour ce fait. Il ne reste que la collecte des fournitures nécessaires pour ce projet et les enrichir, conclut l’autorité scolaire de la place qui se réjouit de voire que grâce à l’initiative d’un pygmée éveillé, toute sa communauté aura la chance d’étudier.

Victoire NGANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *