La marche de la LUCHA étouffée à Beni

(un boulevard de goma où des manifestants viennent d’être amenés par la police au cachot de la police)

En dépit de son interdiction par l’autorité urbaine, la marche pacifique du mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA) prévue lundi 31 juillet à Beni a eu lieu avant d’être vite étouffée.

Déjà tôt le matin, la police a été déployée dans les coins chauds de la ville notamment au Rond-point Nyamwisi et à face de l’hôtel de ville.

Un groupe de jeunes appartenant à  ce mouvement citoyen a tenté d’emprunter le boulevard Nyamwisi pour se diriger vers le bureau de la CENI. Il a été dispersé et huit d’entre eux ont été arrêtés par la Police.

Selon l’inspecteur urbain de la police, le colonel Safari Kazingufu, ces jeunes sont arrêtés pour troubles à l’ordre public et outrages à l’autorité.

La veille, le maire de Beni avait interdit la marche de LUCHA expliquant que la situation sécuritaire qui prévaut dans la ville ne permettait pas l’organisation de cette activité.

L’organisation Lutte pour le changement (LUCHA) avait prévu cette manifestation pour exiger de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) la publication du Calendrier électoral. L’accord de la Saint Sylvestre prévoit l’organisation des élections le 31 décembre.

 

 


Publié le 01/08/2017 à 11h42min58s
Cliquez sur les boutons ci-dessous pour partager ce cintenu à vos amis