Beni : une série des journées sans radios et télévisions décrétée après l’enlèvement de Jadot Mangwengwe de la RTGB

Le directeur général de la Radio Télévision Graben Beni (RTGB) est tombé, avec une dizaine d’autres passagers, dans une embuscade tendue par des bandits armés non autrement identifiés sur la route Beni-Kasindi en territoire de Beni. Les faits se sont déroulés la soirée de jeudi 11 janvier en hauteur de Kichanga, environs 10 kilomètres à l’Est de la ville Beni. Lui et une dizaine de ses co-passagers sont portés disparus.

Réunis ce vendredi 12 janvier 2018 en ville de Beni, les directeurs et certains journalistes des radios et télévisions de la ville et du territoire de Beni ont signé un communiqué conjoint dans lequel ils décrètent, à partir de ce vendredi, une série des journées sans radios et télévisions en guise de solidarité. Ce, jusqu’à nouvel ordre.

« Jusqu’à ce vendredi matin, nous restons sans nouvelle de notre confrère Jadot Kasereka Mangwengwe », notent-ils dans ce communiqué.

Ils demandent, par ailleurs, aux ravisseurs, la libération sans conditions de l’otage exigeant également aux autorités compétentes et aux forces de défense et sécurité de mettre tout en œuvre pour sa libération saine et sauve.

Le communiqué chute par un appel à la solidarité de tous les journalistes à travers le monde.

Notons que le directeur général de la RTGB revenait d’une mission à Kasindi. Dans son convoi se trouvaient également Zèbre KAPYANGALI, président de la société civile du groupement Basongora, MBALE MABURA, responsable de l’hôtel WIKONGO II où une servante a été tuée par balle depuis peu et le lieutenant KIKUNI de la DSF ex DEMIAP Kasindi. Ils sont tous portés disparus.

 


Publié le 12/01/2018 à 12h38min41s
Cliquez sur les boutons ci-dessous pour partager ce cintenu à vos amis