Séjour de Félix Tshisekedi à Beni, « la DYFEGOU et la population célèbreront le jour où la paix sera restaurée dans notre région »

actualites LA UNE

Après le séjour du Chef de l’Etat congolais, Félix Tshisekedi à Beni-Butembo, la réaction de la Dynamique des femmes pour la bonne gouvernance, DYFEGOU, une organisation féminine basée à Butembo, n’a pas tardé.  

Dans une interview accordée à la presse ce vendredi 18 juin 2021 à Butembo, sa Coordonnatrice, Rose TUOMBEANE se réjouit que le Chef de l’Etat continue de matérialiser les différentes recommandations lui transmises lors de sa mission de plaidoyer à Kinshasa. Elle estime qu’à travers cette tournée, le Président s’est approprié et met en pratique le sens du slogan de la DYFEGOU, à savoir :

 « Considérer la paix à Beni comme une priorité des priorités ».

Saluant l’échange très nourri entre Félix Tshisekedi et les couches de la population de Beni, la DYFEGOU reste cependant prudente.  

Pour Rose TUOMBEANE, en venant dans la région pour tenir sa promesse envers la DYFEGOU et donc envers la population, le Président a fait une chose, certes. Mais la mise en application des recommandations restantes de la DYFEGOU constitue une autre chose. 

« La DYFEGOU et la population célèbreront le jour où la paix sera restaurée dans notre région », insiste Rose TUOMBEANE. 

Entre-temps, la DYFEGOU appelle la population à accompagner les mesures sécuritaires mises en place pour pacifier la région.

Pour ce faire, cette structure féminine prévoit, dans les tous prochains jours, une vaste campagne de sensibilisation et de mobilisation des couches de la population come premiers bénéficiaires de la paix, en vue de contribuer à la dénonciation des suspects pour que la communauté soit nettoyée des infiltrés et des complices.

Pour la DYFEGOU, il y a lieu de se réjouir qu’en quelque sorte, le Président a palpé la réalité vécue par les habitants et les actes de certains susceptibles de bloquer la machine de l’Etat de siège, notamment en l’intérieur des forces armées et au sein de la population. C’est déjà quelque chose, mais la DYFEGOU en appelle à un nettoyage de tout ce qui freine les opérations militaires en cours à Beni en vue d’un impact rapide et durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *