Beni : Félix Tshisekedi loue les mérites « d’un peuple courageux »

actualites

Le Président congolais loue les mérites du peuple de Beni-Butembo. Lors de son échange avec les forces vives de la ville et du territoire de Beni, jeudi dernier à l’hôtel Albertine, Félix TSHISEKEDI a salué un peuple courageux, un peuple travailleur et admirable.

En dépit de difficultés énormes que le peuple de Beni-Butembo traverse, le Chef de l’Etat se dit épaté, par ce qu’il qualifie d’exploits.

Félix TSHISEKEDI est, par ailleurs, convaincu que si cette partie de la République est placée dans les meilleures conditions, elle réaliserait d’énormes performances économiques.   

« J’apprécie énormément cette partie de la République, parce que je suis sûr que si l’on vous met dans les meilleures conditions, vous allez être les meilleurs au niveau de performances économiques. Malgré les difficultés énormes que vous traversez, vous m’épatez par les exploits et les performances que je vois à chaque fois que je viens en cette partie de la République. C’est vraiment admirable, ça fait plaisir à voir, et c’est cela qui me motive à faire d’avantage d’efforts, parce que vous n’êtes pas un peuple paresseux, vous n’êtes pas un peuple de lâche, vous êtes des travailleurs, des gents qui ont toujours l’esprit d’entreprendre, et il faut vous accompagner», a déclaré Félix Tshisekedi    

Jeudi 17 juin dernier, le Président Félix Tshisekedi s’est entretenu avec différentes couches de la population, à savoir : les représentants de la société, celle de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) et le représentant du conseil de la jeunesse de Beni. La sécurité, le retour de la paix, le programme de démobilisation et de réinsertion, le développement économique ont fait partie des problèmes que les représentants de diverses couches sociales de Beni ont posés au président de la République au cours de leurs échanges.

La déléguée de la FEC a salué le lancement mercredi des travaux d’asphaltage des axes routiers Kasindi – Beni- Butembo et Bunagana- Rutshuru – Goma au Nord-Kivu (longs de 223 Kilomètres), par le chef de l’Etat congolais et son homologue ougandais. Elle a relevé le fait qu’à cause de l’insécurité, les opérateurs économiques n’ont plus accès à leurs champs. Conséquence, l’agriculture connait une chute sensible.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *