Beni-Mayimoya : les acteurs éducatifs favorables à la reprise des cours

actualites LA UNE

En fin, les activités scolaires pourront reprendre ce mardi 22 juin 2021 à Mayimoya, agglomération située à environ 12 Km au Nord d’Oicha. C’est après environ deux semaines de paralysie des cours dans toutes les écoles de ce centre scolaire, trois fois cible  des attaques des rebelles ADF en début de ce mois de juin 2021.

Préoccupés par cette situation,   tous les partenaires du secteur de l’éducation se sont réunis ce lundi 21 juin 2021 à Mayimoya pour en parler. Plusieurs mesures, parmi lesquelles, la reprise des cours dès ce mardi, ont été arrêtées.  

Présidé par le chef du groupement BAMBUBA-KISIKI, cette réunion de sécurité a connue la participation de la société civile locale,     des chefs d’établissements scolaires, des présidents des comités de parents de chaque écoles, des commandants de FARDC basé dans cette zone, ceux de la police et de la MONUSCO.

Deux points ont été à l’ordre du jour : l’évaluation de la situation sécuritaire et les propositions en vue de la reprise des cours. Concernant le premier point, la situation sécuritaire a été jugée relativement calme dans ce groupement.

Au sujet du second point qui a fait d’ailleurs objet du débat, certaines mesures viennent d’être prises notamment le déploiement de certains éléments militaires et policiers dans les différentes écoles de 7h00 à 13h30.

Tous les participants se sont convenus à la reprise des cours dès ce mardi 22 Juin 2021.

Présent dans la réunion,  MUMBERE SICHIRYAMUVA, président des parents de l’Institut KOKOLO, demande aux autorités sécuritaires  de faire respecter leur parole en assurant la sécurité de leurs enfants.

Pour rappel, c’est depuis le 01er juin dernier que la localité de Mayimoya a été la cible de trois attaques successives des rebelles ougandais ADF. Au moins huit personnes ont perdus la vie, parmie elles, une enseignante de l’Institut MBINGI, et plusieurs autres personnes portées disparues dont une autre enseignante de l’EP LIVA avec certains écoliers.     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *