Examen hors-session à Beni : les élèves finalistes rassurés par des autorités militaires

Education

Dans le territoire de Beni,  le lancement officiel des épreuves hors-session de l’examen d’Etat, édition 2021 a eu lieu en sous-division de l’enseignement primaire, secondaire et technique, EPST/Oicha, précisément au centre Oicha IV à l’institut Nduani. Présidé par le nouvel administrateur militaire adjoint, la cérémonie a connu la participation de quelques autorités administratives et scolaires locales. Le Lieutenant Colonel Marcel Kalondji Shalunga a, lors de ce lancement, invité les élèves finalistes à la sérénité et à prouver au monde que malgré la situation de Beni on peut réussir.

La cérémonie s’est ouverte par l’hymne national. Prenant la parole, le chef de la sous-division de l’EPST Oicha, THASILUWE Paul s’est félicité du niveau déjà atteint par son entité éducationnelle en dépit des atrocités dues aux conflits armés.  Il s’est montré d’avantage rassuré par la présence de l’administrateur militaire.

Dans son message aux candidats finalistes, l’administrateur de Beni, le Colonel EHUTA OMEONGA Charles, invite les finalistes à se débarrasser de la peur. Occasion de leur demander de monter à la face du monde ce dont-ils sont capables malgré la guerre.  

Sur 2030 finalistes attendus, mille 844 se sont présentés, soit une perdition de  186 candidats finalistes. Situation particulière pour les écoles du groupement Banande-Kainama, situé à l’extrême nord du territoire de Beni. Les élèves finalistes de ce centre scolaire, une quarantaine, n’ont pas passé ce test en raison de l’insécurité. Les cours sont suspendus dans ce groupement depuis 3 mois. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *