Beni Territoire : Les passagers de la route Oicha-Komanda dans le désespoir.

actualites LA UNE

Une centaine de véhicules en partance pour les provinces de l’ITURI et de la TSOPO restentbloqués à la barrière de la DGRNKà la sortie Nord de la commune d’Oicha, chef-lieu du territoire de Beni. Cela fait suite à la fermeture de l’axe routier Luna Komanda. Ces véhicules ne sont pas autorisés de franchir la barrière d’Oicha pour Luna, la frontière entre le Nord Kivu et l’ITURI, où d’autres centaines des véhicules sont bloqués depuis plus d’une semaine. Cet ordre est du gouverneur militaire du Nord-Kivu, qui, depuis plus d’une semaine,rendu public un communiqué suspendant le trafic sur cette route. Il avait justifié cette fermeture par la réhabilitation de cet axe et avait promis sa réouverture le mercredi 27 Octobre dernier. Plus de 48 heures après, aucun véhicule n’a été autorisé de traverser la barrière et une grande foule désespérée est en attente.

Tristesse et fatigue, voilà ce qu’on peut lire sur le visage des chauffeurs et leurs passagers. Jusqu’à 09h30 de ce jeudi 28 octobre 2021, certains étaient encore endormis sous leurs camions attendant que l’autorité provinciale lance le mot d’ordre qui leur permettra d’acheminer leurs marchandises en destination. Certains chauffeurs rencontrés par Radio Moto Oichaà coté de leur véhicule nous font savoir qu’ils ne comprennent plus le vrai objectif de la fermeture de l’axe routier Luna Komanda.« Nous sommes arrêtés ici depuis plus d’une semaine, selon les autorités c’est à cause du délabrement de la route, nous ignorons cette situation. Nous vivons difficilement ici » a fait savoir l’un des chauffeurs

De leur côté, les passagers  regrettent plutôt la perte de leurs capitaux. Une passagère venue de Butembo et qui se dirige à Kisangani indique que ses pommes de terres et ses poireaux sont déjà pourris. « Je reviens de Butembo, je vais à Kisangani. Nous venons de tarder en route, voilà une semaine de souffrance. Nos marchandises sont entrain de pourrir. Regarde mes poireaux et mes pommes de terre, ils sont tous pourris. C’est une perte énorme pour mon commerce», s’inquiète une passagère.

Cette passagère, mère de deux enfants, plaide pour la sécurité et l’ouverture de ce tronçon car elle ne sait plus comment gérer ses enfants. 

Signalons que dans un message officiel,rendu public au début de cette semaine, le numéro un de la province du Nord Kivu avait appelé les usagers de l’axe Luna Komanda à la patience. Il avait indiqué que le corps de génie militaire au sein des FARDC,  en collaboration avec la MONUSCO sont en  pied d’œuvre pour réhabiliter  ce tronçon qui est en délabrement très avancé.

Rappelons que plusieurs attaques rebelles contre les véhicules se sont multipliées sur ce tronçon routier les 3 derniers mois.  Plusieurs commerçants ont déjà subi des pertes énormes suite à l’incendie de leurs véhicules et marchandises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *