Beni : un faux enlèvement des passagers d’un muni-bus sur l’axe Mbau-Kamango

actualites

Il n’y a pas eu enlèvement des passagers moins encore recrutement de la population par les collaborateurs des ADF sur l’axe Mbau-Kamango. En effet, une folle rumeur a fait le tour des réseaux sociaux et dans la communauté d’Oicha la soirée du mercredi 07 Juillet 2021 sur un probable enlèvement des passagers, à bord d’un muni bus, qui quittaient OICHA pour Beni.

D’après des sources sécuritaires contactées ce matin par radio Moto Oicha, il s’agit d’un muni bus de la maison KYAKAMUSHI, une entreprise basé à Beni spécialisé dans la production des vins, qui venait de Kamango pour s’approvisionner en matière première.

Arrivé au point kilométrique 3, PK3, sur la route Mbau Kamango, le véhicule est tombé en panne. Sur place, le chauffeur et son équipe ont été obligé de scinder la marchandise en deux pour réduire le kilogramme pour leur permettre ainsi d’atteindre  la ville de Beni avant de conduire le même véhicule au garage de l’Entreprise.

Toujours d’après les mêmes sources, après la réparation du véhicule à Beni, le chauffeur est revenu à bord. Mais, au lieu d’emprunter l’axe Mbau-Kamango pour aller récupérer le reste de sa cargaison, il s’est plutôt rendu à Oicha, précisément au parking, pour solliciter certains passagers désireux de se rendre à Beni.

Parti de Oicha avec certains clients, le chauffeur, une fois arrivé à Mbau, a brusquement emprunté l’axe Mbau-Kamango dans le but de récupérer le reste de sa marchandise abandonnée au PK3 avant de se rendre à Beni. Surpris par ce virage, certains clients qui n’avaient aucune idée sur le but du chauffeur, ont cru à un enlèvement. Les uns ont commencé à sortir miraculeusement du muni-bus qui était entrain de rouler, d’autres qui n’ont pas réussi à sortir se sont mis à crier au secours.

Alertés, les services de sécurité, police, ANR, et FARDC se sont rapidement mobilisés et entrer en action. Ils ont poursuivi le muni-bus jusqu’au PK3 où le chauffeur était entrain de charger sa marchandise, rapporte l’ANR. « C’est un trouble à l’ordre public », fait savoir cette source qui prévient que la police judicaire, saisie de l’affaire, s’occupera de son instruction.

x enlèvement des passagers d’un muni-bus sur l’axe Mbau-Kamango

Il n’y a pas eu enlèvement des passagers moins encore recrutement de la population par les collaborateurs des ADF sur l’axe Mbau-Kamango. En effet, une folle rumeur a fait le tour des réseaux sociaux et dans la communauté d’Oicha la soirée du mercredi 07 Juillet 2021 sur un probable enlèvement des passagers, à bord d’un muni bus, qui quittaient OICHA pour Beni.

D’après des sources sécuritaires contactées ce matin par radio Moto Oicha, il s’agit d’un muni bus de la maison KYAKAMUSHI, une entreprise basé à Beni spécialisé dans la production des vins, qui venait de Kamango pour s’approvisionner en matière première.

Arrivé au point kilométrique 3, PK3, sur la route Mbau Kamango, le véhicule est tombé en panne. Sur place, le chauffeur et son équipe ont été obligé de scinder la marchandise en deux pour réduire le kilogramme pour leur permettre ainsi d’atteindre  la ville de Beni avant de conduire le même véhicule au garage de l’Entreprise.

Toujours d’après les mêmes sources, après la réparation du véhicule à Beni, le chauffeur est revenu à bord. Mais, au lieu d’emprunter l’axe Mbau-Kamango pour aller récupérer le reste de sa cargaison, il s’est plutôt rendu à Oicha, précisément au parking, pour solliciter certains passagers désireux de se rendre à Beni.

Parti de Oicha avec certains clients, le chauffeur, une fois arrivé à Mbau, a brusquement emprunté l’axe Mbau-Kamango dans le but de récupérer le reste de sa marchandise abandonnée au PK3 avant de se rendre à Beni. Surpris par ce virage, certains clients qui n’avaient aucune idée sur le but du chauffeur, ont cru à un enlèvement. Les uns ont commencé à sortir miraculeusement du muni-bus qui était entrain de rouler, d’autres qui n’ont pas réussi à sortir se sont mis à crier au secours.

Alertés, les services de sécurité, police, ANR, et FARDC se sont rapidement mobilisés et entrer en action. Ils ont poursuivi le muni-bus jusqu’au PK3 où le chauffeur était entrain de charger sa marchandise, rapporte l’ANR. « C’est un trouble à l’ordre public », fait savoir cette source qui prévient que la police judicaire, saisie de l’affaire, s’occupera de son instruction.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *