Oicha: le premier ministre Sama Lukonde rend visite aux déplacés dans une école et les invite à garder espoir

actualites LA UNE

Après ce discours tenu au bureau du territoire de Beni, le premier ministre s’est rendu à l’école primaire MWANGAZA pour rencontrer les déplacés de guerre. Comme tout père devant ses enfants, SAMA LUKONDE a indiqué qu’il n’est pas venu seulement avec le message de compassion. Il a aussi apporté un petit rien pour ces déplacés de guerre.

Accompagné de toutes sa délégations, le chef du gouvernement s’est adressé aux déplacés de guerre vivant dans cette école officielle. Il les a invité  à ne pas perdre  espoir. « J’ai un message de paix parce que nous savons votre souffrance. Les efforts que nous fournirons pendant l’Etat de siège c’est pour que vous regagniez vos villages » a déclaré le chef de gouvernement congolais, Sama Lukonde. Ouvrant son  gibecière, le premier ministre congolais offre aux déplacés des haricots, du sel, des ustensiles, des maïs, de l’huile, des médicaments pour ne citer que cela. Les compatriotes bénéficiaires se sont vu honorer. Très heureux, ils n’avaient que des mots de remerciement aux lèvres.  « Merci pour l’arrivée du premier ministre. Nous voulons que ces ennemis soient vite neutralisés. Nous souffrons ainsi que nos enfants. Nous comme pygmées on vivaient dans la foret et nos frères nandes se donnaient à l’agriculture », s’est exprimé un pygmée qui au nom des autres déplacés hébergés dans ce site.  

Avant de quitter Oicha pour la ville de Beni, le premier ministre a rendu visite aux blessés de guerre et les malades se trouvant à l’hôpital de FARDC au camp MUKAKIRA à l’entrée Sud de la commune rurale de Oicha.

Notons que l’EP MWANGAZA est l’une des écoles ayant accueillis plusieurs centaines de déplacés dans la majorité sont de pygmées. Tous ont déserté leurs villages faute de sécurité. Les rebelles présumés de l’afd ont tué plus de cinq milles personnes, plusieurs centaines d’autres porté disparu à coté des dégâts matériels considérables.   

RMO/ Edwige Ruhanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *