Emission Droit de savoir de ce dimanche 28 Novembre 2021.

Droit de savoir emission

Le président de la République recevait en audience les membres de la CENCO le soir de vendredi 26 Novembre 202. A l’issue de ces échanges, Monseigneur Marcel UTEMPI, président de la conférence épiscopale a fait savoir à la presse qu’il a réitéré la volonté de l’Eglise à accompagner le processus électoral malgré les dernières divergences tout au tour de la nomination de l’actuel  président de la CENI. Avant cet échange avec le président, c’est une délégation du gouvernement congolais qui est allé à la rencontre  du cardinal Fridolin AMBONGO. Cette délégation était composée du premier ministre, Jean MICHEL SAMA LUKONDE, du président du Sénat Modeste BAHATI et François BEYA, conseiller du chef de l’Etat en matière de sécurité. Ces personnalités avaient échangé sur plusieurs sujets qui diviseraient l’Eglise et le pouvoir, la nouvelle centrale électorale.

La problématique qui se pose ce matin dans cette émission droit de savoir est ce que l’Eglise a fait un acte d’apaisement en acceptant d’accompagner le processus électoral ? L’Eglise a-t-elle finalement  accepté Dénis KADIMA, alors qu’elle avait grandement contesté sa candidature à la centrale électorale ?  

Si l’Eglise accepte d’accompagner le processus électoral, que vont faire tos ces partis politiques qui se disent non concerné par la CENI dirrigée par Dénis KADIMA ?

Et pour en parler, je reçois dans ce studio :

  1. Mr Nestor MUKOTSI, cadre du PPRD en territoire de Beni.
  2. Mr Pascal MUTUMOJA cadre de l’UNC et porte-parole de l’Union Sacrée  en territoire de Beni.
  3. Mr Josué BASHISI, analyste politique indépendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *